En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Présentation de Béatrice Bartoli - Psychothérapeute Psychologue, à Sorgues et à La Penne

Ce que je crois être :


J'ai rejoint cette année l'éco-hameau La ferme du Collet, à 750m d'altitude au dessus de Nice pour partager la vie simple et proche de la nature de ce petit collectif qui, depuis plus de 15 ans, réussit un vivre ensemble intégrant activités communes et réalisation personnelle.

Depuis mon arrivée sur terre (le 16 décembre 1959), j'ai été affectée par les conséquences dévastatrices des relations inharmonieuses et destructrices que l'être humain entretient avec lui-même, avec ses compagnons et l'univers qui l'accueille : rapports de pouvoir, de coercition, guerres, mépris et agressions envers la terre nourricière et le ciel inspirant. M'intégrer à cette vie collective est ma façon d’œuvrer au quotidien, à des relations saines et non hiérarchiques : base d'une société plus juste car les nécessités du vivre ensemble tempèrent et affinent les « égos ».
Mon enfance m'a fait connaître les joies d'une grande fratrie, d'une nature encore présente et de la danse mais aussi le désespoir d'une mère régulièrement dépressive, la croyance en mon inadéquation, l'incompréhension totale devant le système scolaire prônant plus la concurrence que l'entraide. Après une longue « adolescence » riche d'expériences amoureuses, amicales, théâtrales, voyageuses, en mer comme dans l'histoire de la philosophie et dans les états non ordinaires de conscience, il m'a fallu du temps pour trouver une place dans ce monde.

C'est au cours de ma deuxième tentative de psychothérapie que j'ai pu voir et reconnaître ce « fatras » intérieur blessé, enfoui, non digéré et peu à peu l'apprivoiser, pour en reconnaître la richesse et les limites.

L'envie d'accompagner, à mon tour, les autres, m'a poussée à approfondir le travail sur moi, d'abord à travers une psychanalyse puis avec plein d'autres méthodes intéressantes et enfin à entreprendre des études universitaires en psychologie clinique et pathologie.

À la fin de mes études j'ai co-créé et cogéré pendant dix-huit ans, un lieu d'accueil nommé l'Arc en Soi, où cinq adolescents envoyés par l'Aide sociale à l'enfance ou la Protection judiciaire venaient se poser et partager notre vie pour essayer de construire la leur.

J'ai ouvert mon cabinet de psychologie et psychothérapie intégrative à Sorgues, en 2002 où j'ai accompagné de nombreux enfants, adolescents et adultes en butte à toutes sortes de problèmes et en quête de mieux-être : que le symptôme soit l'angoisse, l'inhibition, l'absence d'amour de soi, l'insomnie, le deuil non accepté, les phobies, les douleurs physiques d'origine psychique, il est toujours la porte par laquelle les parties de soi, dont on s'est coupé pour faire face à la surcharge de « stress », réclament bienveillance, attention et changement.

Du psychique au spirituel :

Parallèlement des expériences, que je nomme aujourd'hui spirituelles, ont jalonné mon parcours :

- l'église où j'accompagnais ma mère et où l'harmonie des chants rappelait certainement à mon âme un monde invisible où vivre et respirer était simple et joyeux,
- d'autres expériences difficiles à décrire, m'ont traversée que je ne pouvais qu'interpréter comme une rencontre avec une présence d'amour et de plénitude non visible,
- les lectures de textes sacrés, l’Évangile, la Bhagavad-Gîtâ et celle d'êtres éveillés particulièrement Krishnamurti et Rudolf Steiner m'ont fait réaliser qu'une grande partie de l'humanité fréquentait les mondes spirituels,
- les pratiques de méditation notamment celles du Sahaj-Marg, de l'Anthroposophie *in, ainsi que mon expérience du processus prânique proposé par Jasmuheen, m'ont confirmé qu'en cherchant, parfois on trouve, donc je continue à chercher !

C'est dans l’œuvre de Rudolf Steiner et ses nombreuses applications pratiques (la médecine anthroposophique, l'eurythmie, pédagogie Waldorf, l'agriculture biodynamique, le travail biographique... que je trouve les clés qui montrent et permettent d'expérimenter les liens étroits et indispensables entre l'expérience terrestre incarnée dans ce monde et l'évolution de notre être spirituel et de l'humanité.

Pour ceux qui le souhaitent, j'intègre aux pratiques psychothérapeutiques (*psycho) les approches favorisant ce passage du psychique au spirituel, (telle qu'astro/logie-sophie et biographie) afin que le bien-être recherché soit lié au monde de l'esprit, qui nous ouvre à la conscience de notre réelle nature indestructible, ce « Je » qui, peu à peu, et si nous le décidons, peut guider nos actes, nos paroles, nos pensées nous approchant ainsi de la sagesse et de l'amour du Vivant.

Consultations

Une semaine sur deux, à La Penne 06260, (du lundi au vendredi, de 8h à 20h) La deuxième semaine à Sorgues 84. Exceptionnellement le samedi pour ceux qui ne peuvent pas venir en semaine.

Prochainement

• Des réveils spiritualité laïque
• Des stages de travail biographique
• Des séjours de bilan et de ressourcement